Nouveau cycle de conférences “Arsenal en lumière : des origines au XIXe siècle”

La bibliothèque de l’Arsenal accueille un nouveau cycle de conférences à deux voix, pour saluer d’un même mouvement le tricentenaire de la naissance de son fondateur, le marquis de Paulmy, et la redécouverte de son histoire, en particulier architecturale. Les conférences s’appuient sur la présentation de documents issus des collections anciennes de la  bibliothèque de l’Arsenal. 

Décor – Bibliothèque de l'Arsenal - - © Denis Guéville / BnF
Décor – Bibliothèque de l’Arsenal — © Denis Guéville / BnF

Chaque séance associe un conservateur de la bibliothèque de l’Arsenal, qui présente les richesses d’un fonds, et un spécialiste renommé, qui apporte un éclairage historique ou littéraire. Cet exercice d’érudition appliquée s’attachera d’abord à la vie et aux évolutions de cet arsenal de Paris avant et après sa transformation en une bibliothèque, ouverte au public en 1797. Initialement conçu pour abriter l’hôtel du Grand Maître de l’artillerie, Sully à l’époque, le bâtiment actuel constitue le seul vestige d’un ensemble urbain, le baillage de l’Arsenal. Entre la seconde moitié du XVIIIe siècle et l’extension de Paris au milieu du XIXe siècle, l’hôtel et, au-delà, tout le quartier connaissent des mutations profondes. Ce bâtiment d’origine militaire devenu bibliothèque publique est resté un lieu de vie, de travail, de création, de sociabilité. L’occasion est donnée ici de découvrir ses habitants et habitantes célèbres ou moins connus. 

Cycle organisé en écho à l’ouverture du nouveau complexe Morland Mixité Capitale en 2022.

Programme

11 avril : « De l’hôtel du grand maître de l’artillerie à la bibliothèque de l’Arsenal »

Par Alexandre Gady, historien de l’architecture française, spécialiste de l’architecture de l’époque moderne, professeur à l’université Paris-Sorbonne, et Sophie Guérinot, cheffe du service Conservation à la bibliothèque de l’Arsenal

Cette conférence inaugurale du 11 avril, permettra de découvrir ses habitants et habitantes célèbres ou moins connus et les évolutions de cet arsenal de Paris avant et après sa transformation en une bibliothèque, ouverte au public en 1797. Le bâtiment actuel constitue le seul vestige d’un ensemble urbain, le baillage de l’Arsenal. Il est resté un lieu de vie, de travail, de création, de sociabilité. Entre la seconde moitié du XVIIIe siècle et l’extension de Paris au milieu du XIXe siècle, l’hôtel et, au-delà, tout le quartier connaissent des mutations profondes.

Lundi 11 avril de 18 h 30 à 22 h à la bibliothèque de l’Arsenal.
Entrée gratuite – Réservation fortement recommandée sur l’application Affluences ou sur affluences.com

23 mai : « Les archives de la Bastille »

Par Arlette Farge, historienne spécialiste du XVIIIe siècle, directrice de recherches en histoire au CNRS, et Fabienne Queyroux, directrice-adjointe de la bibliothèque de l’Arsenal

Lundi 23 mai de 18 h 30 à 22 h à la bibliothèque de l’Arsenal.
Entrée gratuite – Réservation fortement recommandée sur l’application Affluences ou sur affluences.com

Il est recommandé de se présenter en avance (jusqu’à 20 minutes avant la manifestation)

13 juin : « Figures du féminin à la bibliothèque de l’Arsenal au XIXe siècle »

Par Martine Reid, spécialiste de littérature du XIXe siècle et plus généralement de l’histoire et la place des femmes en littérature, professeure émérite de langue et littérature françaises à l’université de Lille, et Nadine Férey-Pfalzgraf, responsable des livres anciens à la bibliothèque de l’Arsenal 

Lundi 13 juin de 18 h 30 à 22 h à la bibliothèque de l’Arsenal.
Entrée gratuite – Réservation fortement recommandée sur l’application Affluences ou sur affluences.com

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.