Parution : Les romans gothiques anglais (1764-1831) : collections de la Bibliothèque nationale de France

Les romans gothiques anglais (1764-1831) : collections de la Bibliothèque nationale de France
Les romans gothiques anglais (1764-1831) : collections de la Bibliothèque nationale de France

Adeline Sarrut, Chargée du traitement rétrospectif des collections (livres anciens), BnF
Préface d’Élizabeth Druot-Boucé

La fin du siècle des Lumières voit l’apparition en Angleterre d’un nouveau genre littéraire promis à un grand succès : le roman gothique. Le texte fondateur, publié en 1764, a pour titre The Castle of Otranto, a gothic story ; il est l’œuvre d’Horace Walpole, fils du célèbre homme d’État britannique Robert Walpole. Ce roman est à l’origine d’une abondante production littéraire et d’un véritable engouement qui va traverser la Manche, comme en témoignent les nombreuses traductions et imitations qui vont voir le jour en Europe, et notamment en France. Le roman gothique place l’imaginaire au pouvoir et promeut une nouvelle esthétique à l’opposé de l’esthétique classique. C’est désormais le triomphe de l’émotion sur la raison, de l’obscurité sur la lumière, de l’inconscient sur le conscient.

C’est enfin et surtout l’irruption du surnaturel et l’importance donnée au cadre médiéval dans lequel il surgit : châteaux, monastères, chapelles en ruines, cryptes et souterrains ténébreux propices aux apparitions spectrales et macabres suscitant la terreur et l’horreur chez le lecteur. Ces édifices gothiques sont le théâtre de crimes et de violences exercées contre des innocents, séquestrés et persécutés, victimes des tyrannies féodale et religieuse. La vague gothique va déferler sur l’Europe pendant une soixantaine d’années, et rencontrer un succès grandissant auprès d’un public friand de sensations fortes. Parmi les auteurs les plus célèbres, il convient de citer, outre Horace Walpole, Ann Radcliffe, Matthew Gregory Lewis et Charles Robert Maturin. D’autres auteurs connurent une renommée égale en leur temps mais leurs œuvres ont sombré dans l’oubli. Si le genre gothique a disparu en tant que genre romanesque, il va donner cependant naissance au roman noir et au genre fantastique et se perpétuer jusqu’à nos jours en investissant de nouveaux modes d’expression tels que le cinéma et la bande dessinée. Comme le remarque à juste titre Maurice Lévy, qui en était le grand spécialiste, le roman gothique fournit un « formidable réservoir d’images » qui va contribuer à enrichir l’imaginaire collectif occidental.

Informations pratiques

  • Description : Broché, 208 pages, 32 illustrations, 16,5 x 24 cm
  • Date de parution : 1er juillet 2021
  • ISBN/EAN : 978-2-7177-2871-2 / 9782717728712 (br.) : 29 €
  • Editeur : BnF Éditions
  • Distributeur : BnF

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.