Parution : La Librairie de Guy Debord

« La Librairie de Guy Debord » est le titre sous lequel seront publiées l’ensemble des fiches de lecture de Guy Debord, poète, cinéaste, révolutionnaire, initiateur de l’Internationale situationniste (1957-1972), auteur de La Société du spectacle. Conservées dans ses archives à la BnF, ces fiches concernent tous les champs de la pensée, depuis l’Antiquité jusqu’aux plus récents ouvrages lus par Guy Debord. De ses vingt ans à sa mort, il n’a jamais cessé d’enrichir ce vaste relevé de citations, parfois complété de remarques personnelles, qui lui servait à la fois de point d’appui pour sa propre pensée et de réserve pour des détournements futurs. Ces citations sont par ailleurs une incitation à la lecture : elles nous emportent avec elles vers la nécessité de revenir aux sources, et de ne jamais laisser notre esprit au repos. Elles rendent aussi hommage à tous ceux qui, avant lui, participèrent à la critique de la société marchande à laquelle son œuvre apporta une contribution capitale.

La collection est dirigée par Laurence Le Bras, conservatrice au Service des manuscrits modernes et contemporains, chargée du fonds Debord.

Marx Hegel

La lecture de Marx et de Hegel fut déterminante dans le processus de réflexion ayant mené à l’écriture de La Société du spectacle. Guy Debord, s’il s’inscrivait dans la tradition de la pensée marxienne, n’était pourtant ni marxiste ni hégélien. Mais il a trouvé chez ces philosophes deux formes de pensée radicales qui répondaient pleinement à ses préoccupations. À l’instar du système théorique de Hegel, capable d’appréhender dans un seul mouvement tout ce qui gouverne l’existence humaine, il s’est attaché à produire une analyse de la société marchande qui s’applique à l’ensemble de son mode de fonctionnement. Quant à Marx et à son entourage, leur parcours et leurs idées constituent pour lui un modèle pour l’organisation de l’activité politique et révolutionnaire de l’Internationale situationniste.
Néanmoins, les spécificités de chaque auteur, et l’existence de deux dossiers de fiches de lecture bien distincts dans les archives de Guy Debord, ont été respectées dans ce volume constitué de deux parties : la première consacrée à Marx, la seconde à Hegel, l’une et l’autre faisant l’objet d’une postface revenant sur les apports précis de chacun à son œuvre.

  • Dirigé par Laurence Le Bras
  • Postface d’Anselm Jappe (Marx) et de Bertrand Cochard (Hegel)
  • Collection : (La librairie de Guy Debord)
  • Publication : Paris : L’Echappée, 2021
  • Description matérielle : 1 vol. (521 p.) : ill. ; 19 cm
  • ISBN 978-2373090826 (br.)


Poésie, etc.

« Poésie, etc. » rassemble un ensemble de citations choisies par Guy Debord, dont les auteurs ne sont parfois aucunement des poètes. Mais elles se caractérisent toutes par un regard lyrique sur l’existence, et une concision qui les font accéder avec plus d’intensité et d’immédiateté au cœur de ce qui nous bouleverse.
L’importance de la poésie et de la littérature dans les lectures de Guy Debord apparaît très tôt et ne se démentira jamais tout au long de son œuvre. On y croisera entre autres, cités ou détournés, Baudelaire, Bossuet, Joyce, Pessoa, Shakespeare, Swift, Ronsard, Apollinaire, Breton, Villon, Éluard, Lautréamont, Cravan… Le recours à ces références donne à son travail de critique sociale une immense force de frappe, car directement et indissolublement lié à ce qui touche le plus intimement l’être humain.
L’utilisation du langage poétique est en effet toujours associé, chez Debord, au projet révolutionnaire qu’il nourrit. Pour lui, cependant, « il ne s’agit pas de mettre la poésie au service de la révolution, mais bien de mettre la révolution au service de la poésie », afin d’en assurer le renouveau, la pénétration dans la vie quotidienne – en un mot : la réalisation –, et d’abolir ainsi la séparation entre la poésie et la vie vécue.

  • Dirigé par Laurence Le Bras
  • Postface de Gabriel Zacarias
  • Collection : (La librairie de Guy Debord)
  • Publication : Paris : l’Échappée, 2019
  • Description matérielle : 1 vol. (589 p.) : ill. ; 19 cm
  • ISBN 978-2-37309-063-5 (br.) : 24 EUR


Stratégie

La réflexion sur la stratégie est au cœur de la pensée de Guy Debord. Héritiers du dadaïsme, du surréalisme puis du lettrisme, lui et ses compagnons de route ont cherché un nouveau passage vers une contestation aussi large que possible des conditions de vie dans nos sociétés modernes. Ils n’ont eu de cesse de porter concrètement la lutte hors du champ de l’art, dans le domaine de la vie quotidienne : la révolution doit être d’abord la modification des perspectives au sein de cette vie. Les propositions théoriques de Guy Debord s’accompagnent ainsi tout au long de l’aventure d’un violent désir d’action pour faire changer la face d’un monde dont il rejette les faux-semblants, avec en ligne de mire la mise en œuvre effective de son projet révolutionnaire. Le Jeu de la guerre imaginé par Debord dès le milieu des années 1950 témoigne de la place qu’a occupée dans sa réflexion la nécessité de penser stratégiquement tout projet d’action, quel qu’il soit.

  • Dirigé par Laurence Le Bras
  • Préface d’Emmanuel Guy
  • Collection : (La librairie de Guy Debord)
  • Publication : Paris : l’Échappée, DL 2018
  • Description matérielle : 1 vol. (523 p.) : ill. ; 19 cm
  • ISBN 978-2-37309-049-9 (br.) : 24 EUR

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.