Appel à candidatures : Contrat doctoral « Projet ModOAP »

L’Université Paris Lumières et le labex Les passés dans le présent recrutent un.e allocataire doctorant.e à compter du 1er décembre 2021 et pour trois ans (contrat doctoral) affecté.e au projet ModOAP.

Calendrier

  • Publication de l’appel à candidatures : lundi 6 septembre 2021
  • Date limite de dépôt des candidatures : 15 octobre 2021 à 12h (horaire Paris)
  • Présélection des candidatures : entre le 20 et le 22 octobre 2021
  • Annonce de la pré-sélection des candidat.e.s : 23 octobre 2021
  • Auditions : entre le 8 et le 10 novembre 2021
  • Pré-annonce des résultats : le 10 novembre 2021
  • Confirmation des résultats : 17 novembre 2021
  • Prise de poste : 1er décembre 2021

Présentation générale

La ComUE Université Paris Lumières a été créée en 2014 (décret n°2014-1677 du 29 décembre 2014). Elle oeuvre sur l’ensemble des disciplines de sciences humaines et sociales et s’intéresse aussi à
d’autres domaines en sciences exactes ou du vivant (biologie, informatique, mathématiques, etc., en rapport notamment avec l’intelligence artificielle). La ComUE Université Paris Lumières porte un
intérêt manifeste aux humanités numériques et s’inscrit dans la dynamique dite de « science ouverte ».

La ComUE Université Paris Lumières se compose de trois membres fondateurs : l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, l’Université Paris Nanterre et le CNRS. À ces membres s’ajoutent des
établissements statutairement « associés » qui ont rejoint l’Université Paris Lumières par conventions de partenariat ; les voici : l’Académie Fratellini, les Archives Nationales, la Bibliothèque nationale de France, le Centre d’études, de documentation et d’information d’action sociale – CEDIAS-Musée Social, le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, l’École Nationale Supérieure Louis-Lumière, l’ETSUP école de travail social, l’Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes Handicapés et les Enseignements Adaptés (INSHEA), l’Institut national de l’audiovisuel (INA), le Musée d’archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye), le Musée du Louvre, le Musée national de l’histoire de l’immigration – Palais de la Porte Dorée, la Maison des cultures du Monde, le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, le Pôle Sup’93 (école de formation des artistes).

Par sa composition, l’Université Paris Lumières aborde les dimensions muséales, patrimoniales et archivistiques de la société et de ses productions, particularité unique en France. Elle s’investit également dans la réflexion autour du travail social et de ses implications.

Pour plus d’informations : https://www.u-plum.fr/

Le labex Les passés dans le présent est un programme scientifique collaboratif, au long cours. Porté par l’université Paris Nanterre avec l’université Paris 8, le CNRS, l’université Paris Lumières (COMUE)
et l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le labex Les passés dans le présent est fondé sur une pratique internationale, inter-institutionnelle et collaborative. Il fait de la professionnalisation des étudiants
dans le secteur culturel (innovation numérique, patrimoine, prospective) et du soutien aux jeunes chercheurs une priorité.

Comment forger de nouvelles manières de porter son regard vers le passé et vers le futur, qui nous permettraient de faire face aux défis de notre temps ? La question émane des travaux du labex Les passés dans le présent, qui ont évolué, depuis 2012, vers une expertise scientifique reliant le passé, le présent et le futur. Son approche, ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires : BnF, Archives nationales, INA, musée du quai Branly-Jacques Chirac et musée d’Archéologie nationale.

Portant un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les relations des sociétés à leur passé et leur futur, le labex Les passés dans le présent se constitue en un véritable pôle interdisciplinaire, qui appréhende toutes les époques, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la Préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques dans une perspective comparatiste et plurilingue.

Pour découvrir le labex Les passés dans le présent : http://passes-present.eu

Profil de poste

  • Le profil de poste est détaillé en seconde partie de document.
  • La thèse rattachée à « ModOAP » sera menée au sein des unité de recherche MoDyCo et CSLF).

Informations sur le contrat doctoral

  • Durée : 3 ans
  • Début du contrat : rentrée universitaire 2021-2022
  • Rémunération : forfait brut mensuel : 1800€/mois (rémunération en vigueur au moment de la publication de l’annonce). Des missions complémentaires d’enseignement seront possibles, selon les règles en vigueur à l’Université où sera inscrit.e le.la doctorant.e.

Critères d’éligibilité

  • Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s non encore inscrit.e.s en thèse et qui ont soutenu leur mémoire de Master 2 à la date de dépôt des candidatures.
  • Peuvent être candidat.e.s des étudiant.e.s ayant poursuivi leur cursus universitaire en France ou à l’étranger.
  • Un dossier de candidature proposant une co-direction (entre 2 directeur.trice.s, entre 2 unités de recherche ou selon une approche pluri-disciplinaire) est autorisé.
  • Les co-tutelles avec des universités françaises ou étrangères sont également autorisées.

Critères de sélection

Les critères de sélection pour ce contrat doctoral seront les suivants :

  • la qualité scientifique du dossier (clarté de la problématique, méthodologie et modalités de mise en oeuvre) ;
  • la qualité du parcours du ou de la candidat.e ;
  • l’adéquation entre le ou la candidat.e, son projet de thèse et le profil du contrat doctoral « ModOAP».

Modalités de sélection

Le jury évaluateur sera composé des personnes suivantes :

  • 2 membres mandatés du Labex Les passés dans le présent
  • Le responsable scientifique et technique du Labex Les passés dans le présent
  • 1 membre mandaté par le Collège doctoral de la ComUE UPL (un des deux co-directeur.trices)
  • La Présidente de la ComUE UPL

Les auditions sont prévues en présentiel au siège de l’Université Paris Lumières, 75013 PARIS. Cette modalité pourra être modifiée en fonction des directives du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche en lien avec la pandémie de la COVID19.

Dossier de candidature

Les candidat.e.s qui souhaitent postuler au présent contrat doctoral de la ComUE UPL et du Labex Les Passés dans le présent doivent communiquer un dossier composé des pièces suivantes :

  • Le dossier de candidature complété (dont le projet de thèse : 10 000 signes maximum. Police Time, taille 12, bibliographie sommaire incluse. Attention : par souci d’égalité, les pages supplémentaires seront retirées du dossier).
  • Un curriculum vitae académique (2 pages maximum).
  • Une lettre de motivation (3 000 signes maximum)
  • Le relevé des notes de Master
  • Le diplôme de master ou, à défaut, l’attestation de soutenance
  • Le mémoire de Master (en .pdf)
  • L’avis motivé du directeur ou de la directrice de thèse pressenti.e
  • L’avis motivé de la direction de l’unité de recherche d’accueil

Modalités de soumission du dossier

Le dossier de candidature sera envoyé sous forme électronique au format .pdf (un seul fichier portant le nom du candidat) sur l’adresse suivante : pasp.allocations21@passes-present.eu

Dans « l’objet » de ce mail, prière de préciser expressément comme selon l’exemple suivant : NOMCANDIDAT-DOC-ModOAP.
Un accusé de réception sera adressé à la réception du dossier

Contacts

Pour toute demande de renseignements complémentaires au sujet de cet appel à candidatures, vous pouvez contacter Mme Ghislaine Glasson Deschaumes, cheffe de projet du Labex Les passés dans le présent, et Mme Bérénice Waty, chargée de mission Coordination Recherche et Études doctorales à la ComUE UPL.

Les messages sont à adresser à l’adresse suivante : pasp-allocations21@passes-present.eu


« Le projet ModOAP du labex Les passés dans le présent »

Contexte du projet de recherche

Conduit sous la direction de Julien Schuh, au sein du Labex Les passés dans le présent, le projet MoOAP (Modèles et outils d’apprentissage profond) consiste à développer une boîte à outils d’analyse de données massives pour des projets consacrés aux Sciences Humaines et Sociales et à tester ces outils sur deux corpus particulièrement importants pour l’analyse de la construction d’une mémoire collective : les manuels scolaires, à travers les fonds numérisés par la BnF, et le photoreportage, par le biais du fonds Kagan conservé à La Contemporaine.

Partenaires du projet

Le projet est accueilli au sein du  CSLF (EA 1586, Centre des Sciences des Littératures en langue Française), MoDyCo (UMR 7114 Modèles, Dynamiques, Corpus), la BnF (BnF Data Lab), La Contemporaine et la TGIR Huma-Num.

Encadrement du doctorant

Le ou la doctorant.e, inscrit.e à l’université Paris Nanterre, travaillera sous la co-direction de Delphine Battistelli (MoDyCo, UMR7114) et de Julien Schuh (CSLF EA 1586).

Il ou elle sera amené.e à participer à la valorisation de fonds issus des partenaires du projet ModOAP (BnF, La Contemporaine) et à s’impliquer dans les activités du DataLab de la BnF et de la TGIR Huma-Num (animation et participation aux ateliers, réflexion sur les évolutions des écosystèmes numériques de recherche).

Recherche confiée au doctorant

Le ou la candidat.e devra proposer un projet de recherche fondé sur l’un des corpus du projet ModOAP (manuels scolaires, périodiques illustrés) et inscrit dans la continuité des thématiques développées par les équipes du projet (circulation des images et des textes, évolution des imaginaires collectifs, traitement automatique de corpus numérisés patrimoniaux).

Il ou elle proposera dans le cadre de sa thèse le développement d’outils numériques innovants en complémentarité avec les applications produites par le projet ModOAP (extraction de corpus, segmentation de pages complexes, repérage d’entités nommées, classification). Une attention particulière sera apportée aux enjeux de l’application des technologies numériques à l’exploration des archives et à l’étude de la mémoire culturelle et sociale.

Profil du doctorant

Le ou la candidat.e devra être titulaire d’un Master 2 dans les domaines du TAL, de l’ingénierie informatique, de l’ingénierie numérique ou des humanités numériques.

Il ou elle devra avoir une expérience dans le domaine du TAL et des outils d’analyse numérique des textes et des images (textométrie, apprentissage profond), ainsi qu’une connaissance des problématiques et des enjeux dans les domaines de l’histoire culturelle, du traitement des archives et bases de données numériques, du web sémantique.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.