Atelier : Humanités numériques, littérature et intelligence artificielle (18/6)

Assistez à l’atelier que le BnF DataLab organise le 18 juin 2021 de 14h à 17h30 pour découvrir les nouveaux axes de recherche en littérature et linguistique, ainsi que les enjeux pour la BnF.

La recherche autour des textes littéraires a été profondément transformée ces 15 dernières années. La numérisation des contenus et le développement d’outils d’analyse ont fait émerger de nouvelles pistes de recherche et offrent de nouveaux terrains à la critique savante. L’automatisation des traitements a permis une approche plus globale, beaucoup moins laborieuse que l’approche manuelle, permettant l’émergence de champs de recherche innovants comme la lexicométrie, la textométrie, la stylométrie, ou la « stylistique outillée ».

BnF Data Lab
BnF Data Lab

Argument

Littérature et traitement automatique semblent de prime abord plutôt antinomiques : si l’une renvoie aux principes de sensibilité et de création, l’autre au contraire relève de la froide mécanique de l’automatisation. Et pourtant, la littérature et la linguistique comptent au premier rang des disciplines dont les pratiques de recherche ont largement été bouleversées ces dernières années par les outils du numérique. Ces outils ont permis de découper le langage en « donnée première » d’analyse, avec pour but de saisir, comprendre et analyser son fonctionnement sur de larges corpus. L’automatisation des traitements a permis une approche plus globale, beaucoup moins laborieuse que l’approche manuelle, permettant l’émergence de nouveaux champs de recherche comme la lexicométrie, la textométrie, de la stylométrie, voire de la « stylistique outillée ».

La BnF accompagne évidemment ce mouvement : de par la richesse de ses collections, qui font de l’institution un formidable « réservoir de données », mais aussi par l’ensemble des outils et l’accompagnement qu’elle met en place pour faciliter la consultation, l’extraction, l’analyse de ces vastes corpus. Les expertises et savoirs faire professionnels des différents acteurs de la BnF se retrouvent donc au service d’un objectif commun avec les acteurs de la recherche : celui de mieux connaitre et valoriser les fonds qu’elle renferme.

Cet atelier du BnF DataLab propose un tour d’horizon des différentes formes d’automatisation de l’analyse littéraire, par la présentation de projets de recherche actuels.

Programme

14h – Accueil des participants par Marie Carlin, BnF, coordinatrice du BnF DataLab

14h05 – Emmanuelle Bermès, BnF, Adjointe chargée des questions scientifiques et techniques auprès du Directeur des services et des réseaux et Glenn Roe, Professeur de littérature française et humanités numériques à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, responsable de l’équipe-projet ObTIC : Enjeux de la lecture distante : notions et corpus.

  • 1er partie : Stylométrie et analyse stylistique :

15h00 : Jean-Baptiste Camps (Maître de conférences en philologie computationnelle, École nationale des chartes, PSL) et Florian Cafiero (Ingénieur de recherche, GEMASS-CNRS, Paris-Sorbonne) : Œuvres collectives et stylométrie.

15h20 : Antoine Silvestre de Sacy (Ingénieur d’étude, CNRS Huma-Num) : La méthode des motifs : identification de schémas lexico-grammaticaux caractéristiques pour identifier les styles ou les genres littéraires.

15h40 : Questions

16h : Pause

  • 2e partie : Littérature et IA

16h15 : Carmen Brando (Ingénieure de recherche, EHESS) : Entités nommées et textes littéraires : annotation, expériences et visualisations.

16h35 : Thierry Poibeau (Directeur de recherche, CNRS) : Génération combinatoire de sonnet à partir d’un corpus de poésie du 19e siècle.

17h : Questions 17h30 : Conclusion générale par Laurence Tarin (directrice du département de l’Orientation et de la recherche bibliographique, BnF)

Informations pratiques

Organisateurs

  • Emmanuelle Bermès, Marie Carlin, Antoine Silvestre de Sacy et Thaïs Bach

Cet atelier intervient dans le cadre de la mise en place de manifestations au BnF DataLab nouveau service est à destination des chercheurs qui souhaitent travailler sur les collections numériques de la BnF, qui doit ouvrir ses portes en octobre 2021.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.