Les albums de « Costumes péruviens » du fonds Léonce Angrand (2/2)

Isabelle Tauzin-Castellanos, professeure des universités à l’Université Bordeaux Montaigne (EA3656) – Institut Universitaire de France, nous propose de revenir sur la personnalité de Léonce Angrand, dont les collections sont présente dans plusieurs départements de la BnF.


Le second album d’aquarelles péruviennes, 1837-1849

Le second album de « Costumes péruviens. Scènes de la vie religieuse et populaire à Lima ». 2e partie 1837 à 18491 a été ordonné a posteriori, ce que l’on peut déduire de la numérotation des aquarelles, qui portent cette fois, toutes le monogramme AL (pour Angrand Léonce).

Deux aquarelles de l’album sont entrées au répertoire des représentations les plus connus au Pérou, et ont été reproduites à l’envi : c’est l’annonce de la vente de billets pour un combat de coqs, une aquarelle datée du 20 avril 18372, sur un sujet qui a également inspiré Francisco Fierro3.

C’est d’autre part le retour de la fête d’Amancaes, une aquarelle d’Angrand datée de septembre 1837, une scène violente et festive, sorte d’enlèvement des Sabines lors d’une manifestation populaire traditionnellement célébrée à l’occasion de la Saint-Jean, en juin, lorsque le mont Amancaes, près de Lima, est recouvert d’un parterre de fleurs jaunes, à l’orée de l’hiver austral.

Les Afro-Péruviens acquièrent une visibilité chez Angrand, plus sans doute que les les groupes indiens et métis, qui vivent à la périphérie de la capitale, et exercent des métiers semi-ruraux comme le groupe de vanniers et de fagotiers mis en scène dans la première aquarelle datée de 18364.

L’aquarelle du 30 avril 1837 rassemble un groupe de sept personnages représentatifs des classes populaires, composé d’indiennes et de métis : trois soldats en tenue de parade dialoguent avec quatre femmes en corsages et longues jupes, dépourvues de l’élégance des « tapadas » enveloppées dans des soieries. Le militaire s’amuse d’une souris, au centre de l’image.

L’arrière-plan est à peine ébauché, tandis que Léonce Angrand a dessiné par ailleurs, quantité d’églises et de places, de paysages et de monuments, une infinité de croquis restés inachevés qu’Edgardo Rivera Martinez a reproduits en partie dans son ouvrage consacré à Léonce Angrand.

Les scènes de marché ont aussi retenu l’attention du voyageur étranger. Le diplomate français représente une ville où la nourriture abonde, la nature est généreuse, mères et enfants vivent dans un espace public ouvert à tous les regards.

La misère est visible à côté du luxe ostentatoire. La prostitution est omniprésente et côtoie le pouvoir religieux sur la voie publique. Les processions sont dépeintes avec une grande diversité5.

L’insécurité guette le voyageur au premier carrefour. Peinte par Angrand, Lima est une cour des miracles.

Cet aperçu montre combien la centaine d’aquarelles des albums Angrand sur le Pérou est d’une extraordinaire complexité. Les deux albums sont intéressants pour les historiens tout comme les historiens de l’art. Certes, il ne s’agit pas d’instantanés, mais de constructions élaborées, des scènes imaginaires, porteuses de sens, renvoyant à une réalité ethno-historique précise que le peintre voyageur va retrouver et continuer d’illustrer au Guatemala, au milieu du siècle.

Les aquarelles d’Angrand, de Merino et de Fierro constituent une encyclopédie illustrée de l’Amérique du sud au sortir des guerres d’indépendance, avant que les coutumes et l’habillement traditionnel ne soient relégué du fait de l’essor des modes importées de France. Les Péruviens enrichis grâce au guano réorientent la culture nationale dans une capitale qui devient de plus en plus européanisée à partir de 1850, jusqu’au retournement de sensibilité et la revendication autochtone des années 1920, à l’occasion du Centenaire de l’Indépendance du Pérou, par des peintres comme Mario Urteaga, José Sabogal originaires des Andes.  

Bibliographie

Sources primaires

  • Angrand, Léonce, Costumes péruviens, scènes de la vie religieuse et populaire à Lima, Paris, Bibliothèque Nationale. 2 albums. Département des Estampes et de la Photographie. RESERVE OF-32 (1 et 2)-PET FOL. 
    Album 1: https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb403584916
    Album 2 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10540833w
  • Inventaire des livres et documents relatifs à l’Amérique recueillis et légués à la Bibliothèque Nationale par M. Angrand, Paris, Bibliothèque Nationale. Département des imprimés, 1887. Disponible en ligne, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k255697k>.
  • Lafond de Lurçy, Gabriel, Voyages autour du monde et naufrages célèbres, Paris, Pourrat, 1843-1844, t. 1-3. 
  • Tristan Flora, Pérégrinations d’une paria, Paris, Ladvocat, 1838.
  • Tschudi, Johann Jacob von, Esquisses d’un voyage au Pérou, Besançon, La lanterne magique, 2020 (traduction).

Sources secondaires

  • Barron, Josefina, Pancho Fierro. Un cronista de su tiempo, Lima, Munilibros, 2018. Disponible en ligne, url : <https://publicacioneslima.pe/wp-content/uploads/2018/11/munilibro-15.pdf>.
  • Greatorex-Bell, Coryn et Christopher H. Lutz, Reflections of Guatemala: costume and life in the 19th century, Guatemala, Cirma, 2016.
  • Jacquot, Olivier, « Le fonds Angrand », Amoxcalli, 7 janvier 2018. Disponible en ligne, url : <https://amoxcalli.hypotheses.org/640>.
  • Jacquot, Olivier, « Le musée d’antiquités américaines du Louvre », Amoxcalli, 17 juin 2019. Disponible en ligne, url : <https://amoxcalli.hypotheses.org/10639>.
  • Kusunoki, Ricardo, Ignacio Merino. Pintor de Historia, 200 años, Lima, Municipalidad Metropolitana, 2018. Disponible en ligne, url : <https://publicacioneslima.pe/wp-content/uploads/2018/10/munilibro-9.pdf>.
  • Majluf, Natalia, La creación del costumbrismo. Las acuarelas de la donación Juan Carlos Verme, Lima, MALI, 2016.
  • Portocarrero, Gonzalo, La urgencia por decir nosotros: los intelectuales y la idea de nación en el Perú republicano, Lima, PUCP, 2015.
  • Rivera Martinez, Edgardo, La obra peruanista de Angrand (1834-1838, 1847), Lima, Fundación Bustamante, 2010.
  • Riviale, Pascal, Los viajeros franceses en busca del Perú antiguo, 1821-1914, Lima,IFEA, 2000, 357-383.
  • Riviale, Pascal, « Un explorateur si dilettante », HISAL, 2020, 14. Disponible en ligne, url : <https://www.hisal.org/revue/article/view/riviale2020a>.
  • Saint-Fuscien, Emmanuel, « La querelle Castilla Saillard : enseignements historiques d’un duel diplomatique », hSAL1997-1. Disponible en ligne, url : <“>https://web.archive.org/web/20160119125424/http://www.univ-paris-diderot.fr/hsal/hsal971/esf97-1.html>.
  • Tauzin-Castellanos, « La otredad en la intersección de la cultura letrada y la iconografía del Perú Republicano: Pancho Fierro y Ricardo Palma,  Léonce Angrand y Gabriel Lafond », 2019,  III Conferencia Internacional  Perú XIX, FIU, Miami. Disponible en ligne, url : <https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02528688/file/PWPMiami.pdf>.
  • Villegas Torres, Luis Fernando, «El costumbrismo americano ilustrado: el caso peruano. Imágenes originales en la reproducción técnica», Anales del Museo de América, Madrid, n° 19, p. 7-67.

Notes

  1. Cf. url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10540833w>. []
  2. N° 72, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10540833w/f13.item>. []
  3. Cf. Anuncio de pelea de gallos, Museo de Arte de Lima. Donación Juan Carlos Verme, url :<https://mali.pe/objects/24767/convite-o-anuncio-de-pelea-de-gallos;jsessionid=E8826D0210966A454424DF533B6DE928>. []
  4. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10540833w/f2.item []
  5. On se reportera à la planche de contact de l’album, url : <https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10540833w/f19.planchecontact>. []

emila

Recherches latino-américanistes. Circulations humaines et transferts culturels

More Posts - Website

Follow Me:
Facebook


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.