Archives par mot-clé : Incunables

Les incunables de l’Arsenal : un continent à découvrir

Fol-T-1094_vol1_a1rEn 2014, avec la parution du dernier tome du Catalogue des incunables (CIBN1), la Bibliothèque nationale de France achevait le recensement et le catalogage des incunables en sa possession (couvrant la Réserve des livres rares, les départements des Cartes et plans, des Estampes et de la photographie, des Manuscrits et des Arts du spectacle), à une exception près. En effet, le catalogue ne comprend pas les incunables de la Bibliothèque de l’Arsenal, dont les fonds demeuraient à décrire.

Inventaire des incunables de l’Arsenal

Principalement connus grâce au catalogue de Marie Pellechet et Louis Polain établi à la fin du XIXe siècle2, les incunables de la bibliothèque de l’Arsenal restent mal représentés dans les catalogues mondiaux (151 notices seulement dans l’ISTC3). Ceci est d’autant plus regrettable vu l’importance quantitative du fonds (environ 1600 cotes) et sa qualité, puisqu’il comprend nombre d’exemplaires uniques et de provenances intéressantes.

Aussi, depuis 2010, la Bibliothèque de l’Arsenal s’est attelée à combler cette lacune en inventoriant l’ensemble de ses incunables en vue de la publication d’un catalogue scientifique répondant aux normes actuelles.

Section Sciences et arts

Dans le cadre du plan triennal de la recherche 2010-2012 de la BnF, Martine Lefèvre a décrit l’ensemble des incunables de la section « Sciences et arts ». Le projet a consisté à localiser les incunables de la section, à les décrire et à les restituer dans l’histoire des collections.

Plusieurs exemplaires uniques au monde ont été recensés, notamment :

Spirito. Libro dala ventura. – Milano, Pietro Martire Mantegazza pour Giovanni da Legnano, 26 IX 1500. – 2° (Est 472) (déjà décrit dans certains répertoires) ;

Paulus II. Bulla. – [Mondovi, Antonio di Mattia et Baldassare Corderio, circa 1472-1473.] – 4° (4° S 606 (4) (complètement inconnu).

À cela s’ajoute un certain nombre d’éditions conservées en seulement deux exemplaires au monde. Beaucoup d’éditions ne figurent pas dans les collections de la Réserve des livres rares. Des provenances remarquables méritent d’être signalées, tels les dons d’Antoine Vérard à l’abbaye de Clairvaux (Rés. Fol S 350 et Fol S 151) ; si l’on ajoute un exemplaire conservé en « Belles-Lettres » et un exemplaire conservé en « Théologie », ce sont au moins quatre ouvrages offerts par Vérard que conserve la bibliothèque de l’Arsenal. Plusieurs d’entre eux ont appartenu au duc de La Vallière avant de rejoindre la collection du marquis de Paulmy, fondateur de la collection de la bibliothèque de l’Arsenal. Les ouvrages rassemblés par ce collectionneur constituent le noyau du fonds ancien de la bibliothèque de l’Arsenal, qui fut ensuite complété par les confiscations révolutionnaires.

L’ex-libris et les armoiries peintes de Jean Budé se remarquent sur les Opera medica de J. M. Ferrarius. – Milano, [Giovanni Antonio d’Onate] pour Pietro Antonio da Castiglione, [4 V] 1481. – 2°. (Fol. S 819).
L’humaniste italien Matteo Bandello a apposé son nom sur une édition milanaise du De Carcere de Platinus Platus, probablement acquise à Milan avant son arrivée en France en 1525 (4° S 4248 (8)).

Enfin, d’après une annotation portée par Paulmy dans son catalogue, un ouvrage, relié à neuf par Bradel (Réserve Fol. S 248), proviendrait de Johann Amerbach. La bibliothèque conserve au moins un autre exemplaire provenant du célèbre imprimeur bâlois, ce dernier en reliure d’époque (4° BL 827).

Si l’immense majorité des exemplaires provient des confiscations révolutionnaires, on note cependant un achat effectué en 1792 par Ameilhon (De Cometis. – [Beromünster, Helyas Helyæ, post IV 1472.] – 2o. (Fol. S 1281))

Pour conclure, il est apparu que  l’ensemble de la section « Sciences et arts » comprenait 199 éditions incunables, représentant 219 exemplaires, soit 192 volumes. 77 éditions sur 199, soit 38,6 %, ne sont pas représentées dans le CIBN.  La proportion varie en fonction du format. Ainsi, sur un total de 21 éditions in-8°, 14, soit 66 %, ne figurent pas au CIBN.

Section Belles-Lettres

Au cours des années 2011-2012, le chantier s’est poursuivi par le catalogage de la section « Belles-Lettres », dont 105 cotes restaient à cataloguer. Au sein de cette section, le nombre d’éditions rares s’est avéré très élevé. Ces exemplaires uniques montrent le rôle important que joua le fondateur de la bibliothèque de l’Arsenal dans la sauvegarde des éditions en langues vernaculaires.

Le traitement des sections « Sciences et arts » et « Belles-lettres » a mis en lumière une vingtaine d’exemplaires uniques au monde, ce qui confirme l’exceptionnelle richesse du fonds de l’Arsenal.

Les incunables de la section « belles-lettres » totalisent 291 éditions, qui correspondent à 324 exemplaires, soit 281 volumes.

Section Histoire

Dans le cadre du plan triennal 2013-2015, la Bibliothèque de l’Arsenal s’est proposé de traiter l’ensemble de la section « Histoire », environ 267 cotes, qui s’ajoutent aux 219 exemplaires de la section « Sciences et arts » et aux 324 cotes de la section « Belles-Lettres ».
Les incunables de la section « Histoire » retiennent particulièrement l’attention, en raison de l’intérêt porté aux sciences historiques par le marquis de Paulmy4 et le duc de La Vallière5. Cette section présente des provenances particulièrement intéressantes. Ainsi la cote Fol. H 3723 désigne un intéressant livre de raison d’une famille de Saône-et-Loire, commencé au XVe siècle et poursuivi au XVIe siècle. Un incunable provenant de la bibliothèque des rois aragonais a également été identifié (Fol. H 1348). Il a conservé sa reliure exécutée pour cette collection. Enfin, un exemplaire exceptionnel d’un Boccace publié par Antoine Vérard (Trésors de la bibliothèque de l’Arsenal, 1980, n°77, Rés. Fol. H 4991) est orné de 10 peintures à pleine page et de 163 petites miniatures. Recouvert d’une reliure de velours ciselé, il surpasse l’exemplaire de la bibliothèque du Congrès6, considéré jusqu’à maintenant comme le plus précieux des volumes conservés. Le destinataire de ce luxueux exemplaire demeure un mystère. Comme dans deux exemplaires offerts en 1494 à Charles VIII (Des livres et des rois7, n° 20 et 23), les intitulés des chapitres ont été reportés à la main dans les marges. Bien que l’on trouve dans le catalogue de la bibliothèque royale de 15448 un exemplaire des Nobles malheureux couvert de velours noir, (Omont9, n° 1345), rien ne permet de supposer que ce volume ait été offert à Charles VIII.

Les incunables de la section « Histoire » totalisent 193 éditions correspondant à 256 exemplaires, soit 249 volumes. Le programme s’est ensuite poursuivi par le traitement de la « Jurisprudence ».

Section Jurisprudence

La section « Jurisprudence », numériquement moins fournie que les autres, est particulièrement remarquable par les exemplaires en petit format, dont peu d’exemplaires nous sont parvenus. La bibliothèque de l’Arsenal conserve notamment l’unique témoin d’un recueil d’ordonnances postérieur à 1492 (4° J 2051) :

Ordonnances des amortissements. – CHARLES VII. Ordonnances sur les criées et subhastations. – [Paris, Philippe Pigouchet, non ante 1492]. – 4°, ill., 26 ff., sign. A-E4, F6 ; 37 ll. – Caractères B 81 de Philippe Pigouchet, cf. BMC VIII pl. XIV.

La section « Jurisprudence » totalise 83 éditions incunables correspondant à 88 exemplaires, soit 75 volumes.

Section Théologie

La section « Théologie » est actuellement en cours de traitement : les notices ont été rédigées entre 2013 et 2016 et sont en relecture. Cette section comporte de nombreux exemplaires rares. Là encore, les petits formats se distinguent par le nombre assez élevé d’unica, notamment :

[Psalterium Romanum :] Psalterium cum hymnis, canticis et antiphonis ad modum curie romanae. – [Napoli,] Sixtus Riessinger, [circa 1471-1478]. – 8°, 142 ff., sign. [a-d10, e8, f-h10, i-l8, m-p10] ; 1 col. 26 ll. – Caractère R 98A et G 180 : BMC VI, pl. LXV (IA. 29313). (8° T 1958)

Missale Carnotense. – Paris, Johannes Higman [pour Antoine Vérard ?], Idibus Octobris [15 X] 1491. – 2°, sign. [a6] a-i8 k10 k-n8 a10 b-d8, ill., musique. (4° T 846)

Baptismale secundum usum Viennensis diocesis. – Ordo ad visitandum infirmum. – Missa de sancto spiritu. – [Lyon, Mathias Huss, circa 1493 ?] – 4°, 44 ff. sign. a-c8, d4, e8, A8, 1 col. 31 ll., ill., portées sans notes. – Caractères G94, cf. BMC VIII, p. 258 (95G). (8° T 2366)

On y trouve également plusieurs livres d’heures, dont certains furent enluminés par des Maîtres parisiens actifs à la fin du XVe siècle. Citons à titre d’exemple l’exemplaire des Heures à l’usage de Rome publiées à Paris par Philippe Pigouchet pour Simon Vostre en septembre 1498 (4° T 951), qui conserve sa reliure en velours bleu, et en tête duquel a été reliée une liste manuscrite des peintures contenues dans le volume.

Certains exemplaires ont une histoire particulièrement intéressante. Par exemple, celui de la Summa de casibus conscientiæ, imprimé à Paris avant 1473 par Ulrich Gering, Martin Crantz et Michæl Friburger (Fol. T 1524), comporte un ex-dono manuscrit d’Antoine de Cambrai. Ce dernier offrit ce livre à Robert Gaguin, ami de Guillaume Fichet et chef de file du second humanisme français à partir de 1472.

Cette section comporte 736 exemplaires incunables.

Conclusion provisoire

La Bibliothèque de l’Arsenal est maintenant capable d’estimer le corpus des incunables qu’elle conserve à 1623 exemplaires.

Le travail de description a connu dans les 6 dernières années une progression décisive puisque la totalité des volumes sont désormais identifiés et traités. Ce dernier programme de recherche permettra d’harmoniser les notices, d’effectuer des vérifications concernant les provenances, et de conduire le travail éditorial (relecture, établissement de tables et de pièces liminaires)  indispensable pour une publication en 2019.

Le corpus ainsi décrit permettra la valorisation d’un patrimoine culturel commun et offrira de nouvelles pistes sur le passage du manuscrit à l’imprimé, la production des ateliers typographiques, la circulation des éditions, enfin la place occupée par les incunables dans les collections bibliophiliques formées au XVIIIe siècle.

Perspectives

Dans le domaine des incunables, d’autres programmes sont en cours, comme le catalogue des incunables de la Bibliothèque Sainte-Geneviève, ou le projet d’informatisation des catalogues régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France10.


Image de Une : HIERONYMUS, S. Epistolæ. Éd. Theodorus Lælius. – Venezia, Bernardino Benagli, 14 VII 1490. – 2 parties, 2°.
HC 8560. GW 12432. Pell 5986 (5974). Polain 4435. IGI 4742. Goff H-172. BMC V 372. CIBN H-107.
Variante : collation du vol.2 = Pell (présence d’un cahier GG2 entre les cahiers G12 et H8), ≠ GW :

Ars. Fol. T 1094 (1-2) (Anciennement T 3810. – Inc. du 1er f. blanc ; le cahier v est relié à la fin du 2nd vol. – Prov. Ex-libr. ms de l’abbaye de Saint-Airy à Verdun, post 1611 ; ex-libr. peint et armoiries peintes de Richard de Wassebourg, archidiacre à Verdun en 1549. – Initiales ornées ; ff.a1r° et A1r° enluminés ; très rares notes mss, 16e s.)

  1. Tome I, fasc. 1 : Xylographes et A. 1992. ISBN : 2-7177-1823-0
    Tome I, fasc. 2 : B. 1996. ISBN : 2-7177-1976-8
    Tome I, fasc. 3 : C-D. 2006. ISBN : 2-7177-2356-0
    Tome I, fasc. 4 : Xilographes et E-G et Supplément. 2014. ISBN : 978-2-7177-2561-2
    Tome II, fasc. 1 : H-L. 1981. ISBN : 2-7177-1611-4
    Tome II, fasc. 2 : M-O. 1982. ISBN : 2-7177-1642-4
    Tome II, fasc. 3 : P-R. 1983. ISBN : 2-7177-1681-5
    Tome II, fasc. 4 : S-Z et Hebraica. 1985. ISBN : 2-7177-1700-5 []
  2. Marie Pellechet et Louis Polain, Catalogue général des incunables des bibliothèques publiques de France, 27 vol., Paris, 1897-1909. []
  3. Incunabula Short Title Catalogue. Disponible en ligne : <http://www.bl.uk/catalogues/istc/> []
  4. La bibliothèque du marquis de Paulmy. Disponible en ligne : <http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/anx_fds_col/a.bibliotheque_paulmy.html> []
  5. La collection du duc de La Vallière. Disponible en ligne : <http://www.bnf.fr/fr/collections_et_services/anx_fds_col/a.collection_la_valliere.html> []
  6. Boccace des nobles maleureux, imprime nouuellement. De casibus virorum illustrium. Paris, Antoine Vérard, 4 Nov. 1494. []
  7. Ursula Baurmeister et Marie-Pierre Laffitte, Des livres et des rois : la Bibliothèque royale de Blois, Paris : Bibliothèque nationale : Quai Voltaire, 1992 []
  8.   Inventaire de la Librairie royale de Blois. Disponible en ligne : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b6000260n/f169.item> []
  9. Henri Omont, Anciens inventaires et catalogues de la Bibliothèque nationale, I, La Librairie royale à Blois, Fontainebleau et Paris au XVIe siècle, Paris, 1908, p. 155-264. []
  10. Projet CRII : Catalogues Régionaux des Incunables Informatisés []

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts