Archives de catégorie : Parutions

La recherche dans les institutions patrimoniales : sources matérielles et ressources numériques, sous la dir. de Mélanie Roustan

roustan_recherche-institution_0Le classement et la conservation des sources patrimoniales sont le fruit d’une histoire, faite de hasards et de choix politiques. L’activité de gestion des fonds implique un travail continuel de renouvellement : de leur interprétation, des techniques de recherche, de leurs modes d’accès, de leurs usages. Les méthodes d’analyse sont réactualisées : quelles relations intellectuelles, sensorielles, entretient-on avec les collections patrimoniales ? Comment les utilise-t-on ? Qu’en retire-t-on ?

Cet ouvrage est issu d’une journée d’étude organisée à la BnF en février 2013 par Anne Monjaret (DR CNRS, IIAC-LAHIC/EHESS-CNRS-MCC) et Mélanie Roustan (chercheur associée au CERLIS/CNRS-Paris Descartes), en coopération avec la BnF– site Richelieu, dans le cadre du programme de recherche « Le quadrilatère Richelieu et ses lecteurs ».

Sommaire

Préface par Sylviane Tarsot-Gillery

Introduction. Institutions patrimoniales et chercheurs face aux sources, un renouveau du rapport à la matérialité des savoirs par Anne Monjaret et Mélanie Roustan

Partie I. S’orienter parmi les sources

  • Chapitre I. Du dépouillement au dévoilement. L’historien et les archives numérisées par Philippe Artières
  • Chapitre II. Renseigner, orienter le chercheur. Expériences de service public par Julien Brault
  • Chapitre III. Le patrimoine numérisé. Nouveaux usages, nouveaux usagers ? Réflexions méthodologiques autour de Gallica par Philippe Chevallier
  • Chapitre IV. Bibliothèques numériques et recherche sur le Web par Fabrice Papy

Partie II. Construire l’offre

  • Chapitre V. Environnement numérique et accès aux originaux. Évolution de l’offre et des usages du patrimoine cartographique à la BnF par Jean-Yves Sarazin
  • Chapitre VI. Le redéploiement des Archives nationales. De l’usage institutionnel d’une transformation matérielle et immatérielle des fonds par Anne Monjaret
  • Chapitre VII. La documentation numérique des collections ou l’éthique du « hacker » appliquée à l’institution par Jean-Baptiste Clais
  • Chapitre VIII. Les enjeux de la reconstitution en ligne de corpus disséminés. L’exemple des manuscrits koutchéens par Isabelle le Masne de Chermont
  • Chapitre IX. De la politique d’accès à la coopération scientifique. Chercheurs et collections patrimoniales à la Cinémathèque française par Joël Daire

Partie III. Penser la recherche

  • Chapitre X. Ordonnancements et histoire des idées. Anciens catalogues et classifications « anciennes » à la BnF par Raymond-Josué Seckel
  • Chapitre XI. Le poids des classements et catégories antérieures sur la recherche en numismatique. Des impériales grecques aux provinciales romaines par Michel Amandry
  • Chapitre XII. La matière de l’histoire, du texte à l’objet par Etienne Anheim
  • Chapitre XIII. La vague numérique et le ressac du réel. Du rapport aux sources des chercheurs en sciences humaines et sociales, à partir d’une enquête dans les collections patrimoniales de la BnF par Mélanie Roustan

Conclusion. Sources matérielles et ressources numériques. Deux défis en un par Denis Bruckmann

Introduction

L’introduction est disponible sur le site de l’éditeur : http://www.enssib.fr/sites/www/files/documents/presses-enssib/extrait/00_b_sources-materielles_introduction_vf_v1.pdf

 Les auteurs

  • Amandry Michel

    Après des études de lettres classiques à l’Université de Strasbourg, Michel Amandry entre au Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France en 1978. Il en a été le directeur de 1991 à 2013. Parallèlement, il enseigne la numismatique à l’Ecole du Louvre, soutient son habilitation à diriger des recherches devant l’université Sorbonne IV en 1994, avant de devenir directeur d’études cumulant à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes IVe section en 2006. Il a présidé la Commission Internationale de Numismatique de 2003 à 2009. Il est actuellement le président de la Société Française de Numismatique.

  • Anheim Étienne

    Ancien élève de l’ENS Fontenay/Saint-Cloud et de l’Ecole française de Rome, Étienne Anheim est maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines. Ses travaux portent principalement sur l’histoire sociale et culturelle de la fin du Moyen Âge, et sur l’épistémologie de l’histoire et l’historiographie. Il a publié récemment Clément VI au travail. Lire, écrire, prêcher au XIVe siècle (Publications de la Sorbonne, 2014). Il est vice-président de la Fondation des sciences du patrimoine et dirige la rédaction de la revue Annales. Histoire, Sciences Sociales.

  • Artières Philippe

    Philippe Artières est Historien, chargé de recherches au CNRS, spécialiste des écrits personnels de déviants et de malades, au 19e et 20e siècles. – Président du Centre Foucault, chercheur associé à l’IMEC (en 2004)

  • Brault Julien

    Julien Brault est conservateur de bibliothèque. Il a rejoint l’équipe du Projet Richelieu à la Direction des collections de la BnF en 2007 en qualité de coordonnateur programmation ; il est responsable notamment de l’ensemble des dossiers relatifs à l’accueil des lecteurs et à la modernisation des services au public. Il est, depuis le 1er mars 2013, adjoint par intérim au chef du Projet Richelieu.

  • Bruckmann Denis

    Conservateur général, Denis Bruckmann a notamment travaillé à l’établissement public de la Bibliothèque de France et pour le réseau des médiathèques françaises à l’étranger, ainsi que dans de nombreux départements de la Bibliothèque nationale puis de la BnF (Estampes et photographie, Audiovisuel, Littérature et art…) avant de devenir directeur des collections.

  • Chevallier Philippe

    Philosophe de formation, Philippe Chevallier a enseigné en école d’ingénieur puis travaillé plusieurs années dans la presse écrite. A rejoint la Bibliothèque nationale de France en 2008, où il est aujourd’hui responsable des études à la délégation à la Stratégie et à la recherche.

  • Clais Jean-Baptiste

    Jean-Baptiste Clais est conservateur du patrimoine et docteur en ethnologie. Il travaille à la Direction de la Recherche et des Collections du musée du Louvre. Il a exercé auparavant au musée des arts asiatiques Guimet sur l’art chinois et les cultures transmédia japonaises contemporaines (manga – anime – jeux vidéo) et au département des arts de l’Islam du Louvre sur les collections d’Inde moghole et d’armes islamiques. Il poursuit aujourd’hui des recherches sur l’innovation au service de la conservation du patrimoine et sur les arts décoratifs de l’empire moghol.

  • Daire Joël

    Joël Daire est directeur du patrimoine de La Cinémathèque française depuis 2007. Il a conçu l’exposition « Jean Cocteau & le cinématographe » présentée au Musée  de la Cinémathèque en 2013. En 2014, il a assuré la coordination de l’hommage à Jean Epstein auquel il a consacré une biographie (La Tour verte éditeur) et dont il assure, avec Nicole Brenez et Cyril Neyrat, l’édition des écrits complets. En 2015, en collaboration avec Lauren Benoit (Université Paris-Diderot), il a réalisé l’exposition « Dossier Scriptes » présentée au Musée de la Cinémathèque française et participé à l’édition DVD des films de Louis Delluc par Les Documents cinématographiques.

  • le Masne de Chermont Isabelle

    Ancienne élève de l’École des Chartes, archiviste paléographe, Isabelle Le Masne de Chermont avant de travailler à la Bibliothèque Nationale de France, a été conservatrice en chef chargée du service des bibliothèques, des archives et de la documentation générale à la direction des Musées de France. En 2012, elle a pris la suite de Thierry Delcourt comme directeur du département des Manuscrits de la BnF.

  • Monjaret Anne

    Anne Monjaret est ethnologue, sociologue, est directrice de recherche – CNRS, rattachée à l’IIAC/Équipe LAHIC (CNRS–EHESS). Elle est Présidente de la Société d’ethnologie française (SEF). Elle a été rédactrice en chef de la revue Ethnologie française. Elle s’intéresse notamment aux lieux de travail et à leur fermeture comme leur redéploiement, aux mémoires et patrimoines professionnels et urbains. Outre de nombreux articles sur ces thèmes, elle a publié MAAO. Mémoires avec Jacqueline Eidelman et Mélanie Roustan (2002, Marval) et dirigé le numéro « Fermetures : crises et reprises » de la revue Ethnologie française (2005).

  • Papy Fabrice

    Depuis 2010, Fabrice Papy est professeur des Universités  (Sciences de l’Information et de la Communication) – Université de Lorraine. 1998-2010 : Maître de conférences (Sciences de l’Information et de la Communication) : Université Paris 8 – Vincennes à Saint-Denis

  • Roustan Mélanie

    Mélanie Roustan est anthropologue, maître de conférences au Muséum national d’Histoire naturelle. Membre de l’UMR208 Paloc, elle enseigne au sein du master de muséologie du Muséum. Ses recherches portent sur la culture matérielle et les lieux de patrimoine. Elle s’attache à une anthropologie du musée à partir de différents points de vue, de ceux qui les conçoivent à ceux qui les visitent. Ses terrains d’enquête explorent les liens entre musée et anthropologie, de l’héritage colonial aux revendications autochtones, des objets d’arts premiers aux collections vivantes des jardins zoologiques.

  • Seckel Raymond-Josué

    Raymond-Josué Seckel est conservateur, directeur du département de la Recherche bibliographique à la BnF.

Caractéristiques

  • Support : broché
  • ISBN : 979-10-91281-84-3
  • Pages : 200
  • Prix : 23,00 €
 Support : numérique
  • Format(s) : pdf
  • ISBN PDF : 979-10-91281-85-0
  • Pages : 200
  • Prix : 13,80 €

Acheter l’ouvrage

Conditions de vente

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Les manuscrits astrologiques latins conservés à la Bibliothèque nationale de France

978-2-271-08264-0En février dernier, David Juste, directeur de recherche du projet Ptolemaeus Arabus et Latinus à la Bayerische Akademie der Wissenschaften de Munich a publié chez CNRS éditions, le catalogue des manuscrits astrologiques latins conservés à la Bibliothèque nationale de France.

Ce second volume du Catalogus Codicum Astrologorum Latinorum (CCAL) décrit 350 manuscrits de la Bibliothèque nationale de France datant du IXe au XVIIIe siècle. Ces manuscrits constituent, tant par la quantité que par la variété, l’un des plus importants fonds en matière d’astrologie latine au monde. Toutes les époques et catégories de textes y sont représentées, ainsi que tous les classiques de l’astrologie latine antérieurs à 1500, aussi bien les originaux que les traductions du grec, de l’arabe et de l’hébreu. Ils témoignent de l’extraordinaire richesse de l’ancienne bibliothèque des rois de France et des grandes bibliothèques parisiennes confisquées pendant la Révolution, notamment celles de Saint-Germain-des-Prés, de Saint-Victor et de la Sorbonne.

Le plus magnifique des manuscrits de luxe richement illustrés est peut-être le lat. 7321A, confectionné pour Louis de Bruges dans la deuxième moitié du XVe siècle. Quatre manuscrits ont conservé le Liber astrologiae de Georgius Zothorus Zaparus Fendulus, chef-d’oeuvre d’illustrations essentiellement constitué d’images des signes du zodiaque, des décans, des constellations et des planètes.

Les notices sont établies selon les normes fixées dans le premier volume (2011), qui décrivait 287 manuscrits de la Bayerische Staatsbibliothek de Munich. L’ouvrage est complété par trois index : auteurs et oeuvres, incipits, noms de lieux.

Références :

Collection : Documents, études et répertoires
ISBN : 978-2-271-08264-0
Format : 21.0 x 27.0 cm
Pagination : 338 p.-12 p. de pl.
Prix : 65 euros


Image de Une : Georgius Zothorus Zaparus Fendulus, Liber astrologiae. Disponible en ligne, url : <http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55009308h>.

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Parution du tome 26 des Trésors monétaires

Publié avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France – Ministère de la Culture et de la Communication, le tome XXVI de la série « Trésors monétaires » est paru. Il analyse 10 trésors de la moitié nord de la France enfouis sous le Haut Empire romain (Ier – IIIe siècle après J.-C.).TM26

Plusieurs auteurs ont été mobilisés pour cette parution :

– Le trésor de sesterces de Saint-Sauveur (Somme) par Ludovic Trommenschlager et Pierre-Yves Groch
– Un trésor de bronzes romains du Haut-Empire provenant du village de Bray (Eure) par Mehdi Meguelati
– Le trésor de Courcelles-sur-Nied (Moselle), 132 deniers et 59 antoniniens, 253 AD par Dominique Hollard, Lonny Bourada, Jean-Denis Laffite et Jean-Jacques Bigot
– Les trésors de sesterces de Famars #3 (Nord) et de Lahoussoye (Somme) (terminus décennie 250) par Fabien Pilon
– Les trésors nordistes de Carvin et d’Élincourt. Recherches autour de deux ensembles d’antoniniens de Gordien III à Postume par Daniel Gricourt
– Les trésors d’antoniniens de Forges-les-Bains #2 (Essonne) et de Lieusaint #1 (Seine-et-Marne) (terminus 269 après J.-C.) : émissions monétaires et thésaurisation sous Victorin par Fabien Pilon.

Rappelons que le programme « Trésors monétaires » fait partie du « plan triennal de la recherche » de la BnF (désormais quadriennal), dispositif permettant de mettre en oeuvre des programmes de recherche financés sur les fonds propres de l’établissement.

Citer cet article : Olivier Jacquot, "Parution du tome 26 des Trésors monétaires". Dans Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France, ISSN 2493-4437, 4 février 2016. Disponible en ligne, url : <https://bnf.hypotheses.org/65> (consulté le 25 février 2021).

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Roman provincial coinage. Volume III, Nerva, Trajan and Hadrian (AD 96-138)

Fruit d’une collaboration entre le British Museum et le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France, un nouveau volume du Roman provincial coinage (RPC) est paru.

RPC IIICe volume présente pour la première fois un inventaire des pièces de monnaie frappées dans les provinces romaines pendant la période du règne de Nerva, en l’an 96, à la mort d’Hadrien, en l’an 138 et comprend les trois règnes de Nerva (96-98 après J.-C.), Trajan (98-117 après J.-C.) et Hadrien (117-138 après J.-C.). L’ouvrage offre la vue la plus complète du sujet, à même de répondre aux attentes des numismates mais aussi de fournir une référence essentielle pour les historiens, les archéologues et les autres amateurs de l’Empire romain. Les essais introductifs sont suivis par les catalogues qui se veulent exhaustifs, complétés d’index. Le tableau des émissions recense près de 300 villes situées dans la partie orientale de l’Empire romain, de Appollonia en Albanie à Trébizonde en Turquie et de Tomi en Roumanie à Alexandrie en Egypte (les monnaies sont classées par ville puis par Empereur). Le catalogue comprend les monnayages des villes de la province romaine d’Asie et la monnaie complexe d’Alexandrie en Egypte.

Comprenant 2 volumes (Part I, Catalogue : XVII- 971 p. ; Part II, general introduction, indexes and plates : 340 p. de pl.), la somme compte 6 570 entrées pour plus de 50 000 monnaies référencées issues des principales collections mondiales (les « core collections« ), y compris celles du British Museum et de la Bibliothèque nationale de France.

La publication de ce volume a justifié la parution, en ligne, d’un supplément pour les volumes déjà parus, Consolidated Supplement I-III (1992-2015), par Pere Pau Ripollès.
Signalons que l’ensemble est consultable en ligne dans la base de données Roman Provincial Coinage Online. Pour les données de ce volume 3, l’internaute consultera le lien suivant : http://rpc.ashmus.ox.ac.uk/search/advanced/?v=3&search=Search

Citer cet article : Olivier Jacquot, "Roman provincial coinage. Volume III, Nerva, Trajan and Hadrian (AD 96-138)". Dans Carnet de la recherche à la Bibliothèque nationale de France, ISSN 2493-4437, 15 octobre 2015. Disponible en ligne, url : <https://bnf.hypotheses.org/68> (consulté le 25 février 2021).

Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts