Les périodiques comme médiateurs. Periodicals In-Between, 7e colloque international d’ESPRit (European Society for Periodical Research)

Grâce au concours financier de la Fondation des sciences du patrimoine (LabEx Patrima),  la Bibliothèque nationale de France va pouvoir accueillir le 7e colloque international de l’European Society for Periodical Research, du 27 au 29 juin 2018.
Société savante internationale qui promeut, encourage et diffuse la recherche sur tous les aspects des cultures périodiques européennes du 17e au 21e siècle, ESPRit tiendra son colloque annuel 2018 sur le thème : Les périodiques comme médiateurs. Les périodiques dans l’écosystème de la culture imprimée et visuelle.

Contexte

Les objectifs de la Société Européenne pour la Recherche sur les Périodiques (European Society for Periodical Research) sont résolument interdisciplinaires, son approche multilingue, et sa perspective transcende les études thématiques étroites. Centrée sur la recherche des périodiques européens, elle accueille aussi des recherches élargies à des aires culturelles collatérales (Amériques, Méditerranée orientale, Maghreb, etc.). La publication principale d’ESPRit, le Journal of European Periodical Studies (http://ojs.ugent.be/jeps), revue semestrielle en ligne, évaluée par les pairs, publie des articles de recherche relevant d’une vaste gamme d’approches critiques, théoriques et méthodologiques, incluant, sans s’y limiter, l’histoire culturelle, les études littéraires, l’histoire de l’art, les études de genre, les études de médias, l’histoire des sciences, et les humanités numériques. En tant que revue officielle d’ESPRit, le Journal of European Periodical Studies propose aux chercheurs une plate-forme de partage de la recherche et d’échange des idées par-delà les limites disciplinaires.
À l’heure actuelle ESPRit est représenté dans la plupart des pays européens ainsi qu’outre-Atlantique. Son colloque international annuel sert de point de référence. Ses 4e, 5e et 6e colloques, respectivement à Stockholm (The Nordic Museum), Liverpool (John Moores University Liverpool) et Milan (IULM – International University of Languages and Media), ont rencontré une audience de spécialistes dans les domaines des périodiques, de la culture imprimée et visuelle, et du patrimoine papier et numérique.
Organisé par Évanghélia Stead, professeure de littérature comparée et de culture de l’imprimé à l’UVSQ (laboratoire CHCSC), membre du comité exécutif d’ESPRit (European Society for Periodical Research), le colloque international sera précédé d’un atelier doctorat/master (Graduate Training School) sur sélection, accueilli en Sorbonne, et encadré par deux jeunes docteurs, spécialisés dans les périodiques, Rio Bassett (R-U) et Philipp Leu (UVSQ, docteur Patrima), ainsi que par des doctorants du réseau ESPRit en fin de thèse. La sélection d’une quinzaine de candidats, établie sur critères scientifiques, entraînera la gratuité de leur participation à la journée. L’objectif de l’atelier doctorat/master sur les périodiques est d’associer l’entraînement intellectuel et professionnel des jeunes chercheurs à l’expertise de chercheurs confirmés dans le domaine. L’atelier doctorat/master posera la question centrale des méthodes théoriques et des concepts employés dans l’approche du patrimoine périodique matériel et numérique européen, et la manière dont ils secondent et favorisent le travail de recherche. Sa tenue permettra des discussions significatives par delà les frontières linguistiques, les limites nationales et les périodes littéraires.

Appel à communications

Le 7e colloque international de la European Society for Periodical Research (ESPRit) abordera les périodiques comme médiateurs de publications alternatives ou expérimentales et comme tremplins vers d’autres activités éditoriales et culturelles du XVIIIe au XXIe siècle. De nombreux périodiques ont en effet donné naissance à des maisons d’édition en recourant aux réseaux de leurs imprimeurs, en testant dans leurs livraisons des formules expérimentales ou plus conventionnelles, et en devenant des moteurs économiques dans les domaines du livre, de l’imprimé, des arts, de l’artisanat et des métiers. Souvent, le périodique est un véhicule pour les amateurs de sciences, les organisations professionnelles ou commerciales, les amateurs de littérature et d’art : ses matériaux, égrenés tout au long de l’année, puis réunis en volumes sous reliure ou cartonnage pour résister au temps, répondent aux besoins de tels lecteurs. Ou l’inverse : les éditeurs ou les galeries publient un périodique ou un magazine pour soutenir leur catalogue, promouvoir leurs artistes, tester de nouvelles formules ou fidéliser leur public. Le phénomène s’étend aux estampes, à la fois comme prime aux abonnés et comme œuvres originales. L’étude d’un tel phénomène dans son envergure internationale mettrait en lumière les relations des périodiques avec le monde de l’édition, les galeries d’art, divers salons et cercles d’influence, ainsi qu’avec plusieurs formes alternatives de publication, de nouvelles idées, tendances et manifestes.

Comment l’histoire canonique de l’édition de livres et d’estampes s’amplifie-t-elle dès lors qu’on prend en compte les structures médiatiques – économiques et symboliques – qui accentuent le rôle des périodiques? Quelles questions émergent lorsqu’on considère les périodiques comme des moteurs clés de la culture de l’imprimé et de la culture visuelle, de la matérialité des publications, de leur valeur d’échange, et de leur fonction d’opérateurs culturels? Nous invitons à des communications, à des panels, et à des tables rondes autour de ces questions.

Les propositions pourraient inclure, sans s’y limiter:

  • Périodiques et maisons d’édition
  • Périodiques et galeries ou salons
  • Périodiques et réseaux d’imprimeurs
  • Économies des périodiques
  • Périodiques et intertextualité ; hybridation ; réinterprétation en un autre médium (remediation)
  • Parties; livraisons; suppléments; volumes annuels
  • Périodiques et estampes pour les abonnés
  • Périodiques et tirés à part
  • Périodiques et albums
  • Les périodiques comme volumes reliés/“livres”
  • Cultures périodiques quotidiennes
  • Cultures périodiques alternatives

Merci d’adresser vos propositions en français ou en anglais pour des présentations de 20 minutes (250 mots max.), des panels de trois ou quatre contributions, des ateliers d’une heure, ou d’autres formats adéquats, avec un bref CV (max. une page), à 2018ESPRit@gmail.com avant le 31 janvier 2018.

L’Atelier

L’Atelier s’adresse aux étudiants actuellement en Master ou en Doctorat qui souhaitent participer aux activités de recherche de la société. Les séances seront centrées sur : (1) différentes approches théoriques et méthodologiques des études périodiques, explorées lors de l’atelier avec les participants; et (2) la préparation des jeunes chercheurs en vue de leur implication professionnelle dans le domaine des études sur les périodiques. Les candidats sélectionnés auront l’occasion de présenter leur travail et de recevoir un retour personnalisé par les modérateurs. Les modérateurs de l’atelier incluent des chercheurs reconnus du domaine comme Laurel Brake, Anne-Rachel Hermetet, Matthew Phillpotts, Evanghelia Stead, Céline Mansanti, Hélène Védrine, etc.

L’atelier offrira aux participants l’occasion d’entrer en contact avec d’autres jeunes chercheurs à un niveau similaire d’études. Ils bénéficieront en outre du soutien et des conseils de chercheurs et d’experts du domaine plus avancés dans leur carrière et leurs travaux.

Procédure de candidature

Merci d’adresser les pièces suivantes, en français et/ou en anglais, par e-mail à l’adresse ESPRitPG2018@gmail.com au plus tard pour le  1er février 2018 :

  • une lettre de motivation expliquant les raisons de votre candidature (max. deux pages)
  • un bref CV (max. deux pages, caractères min. 11 point)
  • un résumé de votre projet de recherche principal (max. 500 mots)
  • une synthèse sur le rôle des études sur les périodiques dans votre recherche (max. 1000 mots).

ESRPit regrette de ne pouvoir prendre en charge les frais de transport, mais les candidats sélectionnés pour l’atelier bénéficieront de la gratuité des frais d’inscription au colloque Les Périodiques comme médiateurs. Les participants seront sélectionnés par un comité scientifique ad hoc en accord avec le comité de direction d’ESPRit. La décision sera communiquée aux candidats au plus tard le 15 mars 2018.


Olivier Jacquot

Coordonnateur de la recherche > Délégation à la Stratégie et à la recherche > Bibliothèque nationale de France

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *